< Back

2021 - Villages de BETANIA. KRUKIRA et TUAPI

Construction de puits d'eau potable et d'assainissement de qualité pour les communautés de KRUKIRA, TUAPI et BETANIA dans la municipalité de PUERTO CABEZAS

Ce projet a eu pour but la construction de puits à Krukira, la réparation de puits à Tuapí ainsi que la construction et réparation de puits à Betania.

Les matériaux pour la construction et la réparation des puits ont été obtenus dès le début par l'intermédiaire des fournisseurs de telle sorte que, lorsque nous en avions besoin, ils nous étaient fournis (pompes à corde, corde, pistons, fer, grillage, etc.). La communauté a été organisée pour participer à ce travail de telle manière qu'au fur et à mesure de l'avancement des travaux, les propriétaires de puits et leurs voisins ont été formés à cette activité. Les propriétaires du puits ont également fourni le sable nécessaire à la fabrication du mélange.

Participation des familles à la construction des puits

Certains propriétaires étaient réticents à faire fabriquer les couvercles de puits, mais avec le temps, ils ont été convaincus que les couvercles étaient pour leur propre sécurité, en particulier pour leurs enfants, et pour l'hygiène des puits.
Il est à noter que les autorités communales ont désigné les bénéficiaires des puits, qui ont participé, essentiellement des hommes, à la construction. Après l'installation de la pompe à corde, la corde avec les pistons a été mise en place, et les femmes ont participé à l'activité consistant à mettre les pistons dans la corde.
Dans les communautés indigènes, les membres d'une même famille occupent une certaine partie du puits, les puits sont donc à usage collectif (familial) et c'est pourquoi ils sont entretenus et protégés. La famille fonctionne comme un comité de l'eau, supervisé par les autorités de la communauté.


Atelier "Eau et assainissement

Dans chacune des trois communautés, l'atelier "Eau et assainissement" a été organisé. Les femmes et les hommes de la communauté ont été formés à la gestion de l'eau, à l'entretien de l'eau potable, à la manière de ne pas la gaspiller, de la chlorer, de creuser des fossés autour du puits afin d'évacuer l'excès d'eau lorsqu'ils tirent l'eau et lorsqu'il pleut, nettoyer le puits une fois par an, ne pas baigner les enfants dans le puits, empêcher les animaux de pénétrer dans le périmètre du puits pour ne pas salir l'eau, garder le puits couvert, empêcher les déchets d'atteindre le puits, ne pas utiliser de produits chimiques pour pêcher dans les rivières, ne pas couper d'arbres ou en planter près de la rivière, ne pas construire de latrines près du puits. La méthodologie utilisée était participative et les personnes ont apporté leurs propres expériences. Certains participants aux ateliers n'étaient pas des bénéficiaires des puits, mais ont exprimé leur intérêt pour le contenu en raison de leur espoir d'en être un jour bénéficiaires.

Construction et réparation de puits

Les travaux ont commencé à KRUKIRA avec la construction de 35 nouveaux puits, le tout réalisé en en 5 semaines. La formation sur l'eau et l'assainissement a eu lieu le 20 mai avec la participation de 14 femmes et 7 hommes.
À TUAPI, 54 puits ont été réparés. Cette activité a consisté essentiellement à réparer la base du puits, à le peindre, à vérifier la pompe, à changer la corde et les pistons. Il s'agissait d'une activité à laquelle la plupart des femmes ont participé et qui a duré deux semaines. Un atelier sur l'eau et l'assainissement a également eu lieu le 12 juin, avec la participation de 22 personnes, principalement des femmes, des ménagères.
À BETANIA, 21 puits ont été réparés et 5 nouveaux puits ont été construits. C'était l'endroit où toutes les activités prenaient le plus de temps, car l'hiver avait déjà commencé. Toujours à Betania, le travail a été conclu par l'atelier sur l'eau et l'assainissement, qui a eu lieu le 10 juillet et auquel 23 personnes ont participé.

L’investissement total de la Fondation Cédric Martin pour l’ensemble de ces travaux s’est élevé à USD 35'000.--.